Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 22:53

PROFIL

Voilà l'étape qui se révèlera décisive (comme prévu) avec l'aboutissement des efforts de Cadel Evans. Maintenant, je peux le dire, Andy Schleck avait ma préférence car il a osé attaquer très tôt dans l'étape du Galibier. Malheureusement, cela n'a pas suffi. On retiendra de Cadel, un vainqueur perséverant, régulier et polyvalent mais sans attaques ! Dommage...

 

Etant descendu en vélo de l'alpe d'Huez, je pars avec de l'avance sur mes compatriotes en direction de Grenoble. Je pars en éclaireur pour trouver un coin accueillant pour la nuit. Je roule bien sans trop de bouchons, étrange, je fais le plein d'eau à une fontaine dans le charmant village de vaulnaveys-le-haut. A la sortie, je tombe sur un grand rond-point avec à proximité le golf d'Uriage. Je discute avec un policier municipal qui me dit que plus haut c'est plein et qu'il est préférable de rester par là. Mes compatriotes me rejoignent et nous choisissons de nous installer à l'entrée d'Uri dans une charmante contre-allée qui me paraissait plutôt humide et sombre à première vue...

La dernière journée commence comme la première: sous la pluie ! Un brin de nostalgie m'envahit, mon périple est bientôt fini. Nous faisons notre dernière caravane le long du golf. Nous en profitons pour faire un bilan de notre butin après 4 étapes. Il est impressionnant !

Nous retournons voir passer quelques grands noms: Cavendish, Cancellarra, avant le repas de midi.

Puis, nous allons nous positionner plus haut à la sortie d'un joli virage pentu. Le ballet des coureurs commence avec un passage toutes les 2 minutes puis 3 minutes. J'égrène minutieusement les noms des coureurs dans l'ordre inverse du classement général de la veille. Des éclaircies se forment à l'approche des 10 derniers. Nous mesurons les écarts entre les favoris avec un chronomètre. Lorsqu'il passe devant nous, Cadel a déjà rattrapé son retard.

Andy vient de passer. C'est fini...

Tout en roulant en direction de Valence, je fais le bilan de TDF 2011: je suis convaincu par la fourgonnette aménagée. Cela aurait été assez difficile de supporter les conditions extrèmes de cette année dans les cols. Je pense déjà à l'année prochaine en rêvant d'un Expert ou d'un Jumpy...

 

Dominateur sur ce même parcours pendant le Critérium du Dauphiné, Tony Martin remporte le chrono final du Tour de France sans avoir réellement eu à défier Fabian Cancellara, pénalisé par la pluie qui tombait en fin de matinée. Bien plus tard dans la journée, un duel pour le Maillot Jaune était attendu à 24 heures de l’arrivée, entre les deux vice-champions des quatre dernières éditions du Tour. L’avance de 57’’ d’Andy Schleck ne lui a pas suffi pour conserver sa position. Redoutable spécialiste du contre-la-montre, Cadel Evans a signé le deuxième temps du jour pour partir à la conquête du Maillot Jaune. Il s’apprête, avec 1’34’’ d’avance sur son malheureux dauphin, à devenir le premier vainqueur australien du Tour, demain à l’arrivée à Paris.

 

CARTE

 

Et-20-Grenoble 5095 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5098 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5114 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5119 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5131 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5134 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5135 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5139 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5146 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5152 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5156 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5160 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5163 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5168 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5170 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5171 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5172 [1024x768]

 

Et-20-Grenoble 5173 [1024x768]

Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 18:56

PROFIL

Cette année, le TDF renoue, après le Galibier, avec l'Alpe d'Huez. Cette arrivée est mythique à plusieurs titres:

-une montée de 13,8 km à 7,9% et ses 21 lacets

- par 8 fois un coureur néerlandais a remporté l'étape (record de victoires par pays)

- Pantani est arrivé en tête 2 fois en établissant le record de la montée, hélas...

 

Tout suiveur du Tour de France doit au moins une fois aller à une arrivée à l'Alpe d'Huez. L'ambiance y est unique et assez particulière. Pour quelques heures l' Alpe d'Huez n'est plus française mais néerlandaise. C'est l'ETAPE où l'on "doit" se montrer à travers le déguisement le plus loufoque.

Pour moi, c'est choise faite mais je suis partagé sur l'intérêt d'y revenir. C'est sûr, la montée est exceptionnellement difficile mais le côté sportif passe au second plan à cause de l'importance de la foule.

 

Revenons à la veille au soir: nous partons du Lautaret après une descente exténuante du sommet du Galibier (8km). Comme d'habitude, nous avons le droit à l'habituel bouchon amplifié par les "petits malins" qui suivent les voitures du TDF sur la voie de gauche...

Nous arrivons à la nuit tombée au Bourg d'oisans au pied de la montée. Après une douche et un repas bien mérités, nous allons faire notre ballade nocturne pour jauger l'ambiance au départ de la montée. A ma stupéfaction, la route n'est pas fermée et il y a beaucoup de circulation. Devant le dernier camping au pied de la montée, la foule "néerlandaise" est démesurée; la bière coule à flots...dans une forte ambiance musicale.

Nous retournons vite au calme à notre campement. Le lendemain, je décide de prendre mon vélo. La descente sera plus facile ! Après s'être donné rendez-vous au panneau Huez avec mes compatriotes, j'entame la montée dans une nuée indiscernable de piétons et de cyclistes. Je m'interroge sur la pertinence de mon choix.

Finalement, pas pour longtemps lorsque j'arrive dans un lacet où une marée "orange" se trouve (coulour des hollandais). Il est urgent de passer toute cette agitation. Même des voitures du TDF sont bloquées par cette marée humaine ayant perdu tout bon sens.

Nous nous retrouvons et décidons de se placer entre le virage 4 et 5 à la sortie du village d'Huez. A l'approche de la caravane et des coureurs, la foule se fait plus dense. Nous faisons une caravane sans grande conviction vu le nombre de personnes mais nous ne sommes pas bredouilles ! L'expérience a parlé !

A l'approche des coureurs, la tension est palpable, la foule envahit totalement la route...Contador passe en tête et doit se frayer un passage à travers la foule. C'est impressionnant, il passe dans un "tunnel" de 50 cm de large avec de nombreux dingues qui courent à ses côtés...Je me mets à la place des coureurs et j'imagine que leur souhait à ce moment est de tout simplement arriver en haut sans trop de problèmes. C'est une lutte de tous les instants pour avancer. Autant dire que toute attaque est quasi-impossible...

Une fois la course terminée, j'entame prudemment la descente vers bourg-d'oisans. Je passe devant une véritable décharge publique dans le virage "néerlandais" Le ferait-il chez eux ?

Maintenant, direction Grenoble, enfin plus précisement Uriage, avec son contre-la-montre décisif.

 

Résumé étape:

Après avoir aidé Thomas Voeckler à défendre son Maillot Jaune pendant dix jours, Pierre Rolland est sorti de son rôle d’équipier pour aller chercher une victoire de prestige à l’Alpe d’Huez, 25 ans après Bernard Hinault, dernier vainqueur français dans la station. Le coureur d’Europcar est constamment resté au contact des meilleurs, alors que son leader perdait tout espoir de défendre sa position dans la montée vers le col du Galibier. Dans l’ascension finale, Rolland s’est lancé à la poursuite d’Alberto Contador. Egalement accompagné de Samuel Sanchez, il a réussi à surprendre les deux Espagnols à 2 kilomètres de la ligne, et prend le maillot blanc en même temps que l’étape. Derrière, la sélection a continué, souvent orchestrée par Cadel Evans. L’Australien pointe maintenant en 3ème position du classement général, à 57’’ d’andy Schleck, nouveau leader, et à 3’’ de Fränk Schleck.

 

CARTE

 

Et-19-alpe-huez 5064 [1024x768]

 

Et-19-alpe-huez 5069 [1024x768]

 

Et-19-alpe-huez 5070 [1024x768]

 

Et-19-alpe-huez 5075 [1024x768]

 

Et-19-alpe-huez 5083 [1024x768]

 


Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 18:43

PROFIL

Cette étape est annoncée comme l'ETAPE décisive du tour. Le Galibier est franchi 2 fois pour fêter le centenaire du 1er passage en 1911.

Venant de Montgenèvre, il est prévu de se garer au Lautaret puisque le Galibier sera déjà fermé.

En effet, nous partons de Montgenèvre, quelques km avant le lautaret, nous découvrons une file ininterrompue de camping-car des 2 côtés de la route (malgré une interdiction de se garer à droite). Nous passons le Lautaret pour éviter l'éffervescence des touristes pour nous garer à 1 km du sommet dans la descente direction grenoble. Impeccable, pour repartir sur Grenoble. Je réalise que nous allons passer la nuit aux 1ères loges, sous le glacier de la Meije. Nous décidons d'aller faire une petite ballade au dessus du lautaret pour reconnaître les éventuels raccourcis que nous emprunteront le lendemain. Très vite, le soleil se couche et la température chûte. Il fait froid ! Une bonne nuit s'annonce...

Au réveil, nous faisons le bilan d'une nuit très froide mais sèche ce qui la rendue un peu plus supportable que cela au montgenèvre.

Nous partons en direction du Galibier où 8 km de montée nous attendent. Nous prenons dès le début un raccourci assez pentu qui nous échauffe assurément. En route, je trouve une paire de lunettes que je pose en haut du raccourci. Malheureusement, un touriste se servira dès mon dos tourné...

A 1km du sommet, nous sommes accueillis par le grésil et une averse de neige. On s'abrite dans le tunnel et allons du côté Savoie. On fait une pause. On monte au sommet du côté Savoie pour pouvoir voir de plus près l'arrivée. On se fraie un chemin et on bascule côté hautes-alpes. On s'installe au-dessus de 2 petites épingles sous le sommet. La vue est imprenable: on voit la vallée de Briançon, le col du lautaret, le panneau 5 km et la flamme rouge.

On constate que la foule est éparse. Peu de monde est monté jusque là. En effet, il y a du soleil mais le fond de l'air est frais.

La Caravane est un grand moment: les caravaniers sont pris d'une folle générosité en lançant par grois paquets tout ce qui leur tombe sous la main, madeleines, objets, bonbons, casquettes. Sans conteste, ce sera notre meilleure caravane du TDF 2011.

Côté sport: on peut remercier Andy qui a enflammé très tôt cette étape, son arrivée au Galibier est merveilleuse, quasi-irréelle. Un seul homme se présente dans ce décor minéral entrecoupé de passages brumeux portés par le vent. Pour moi, Andy a déjà gagné son tour de france ici, même s'il ne finit pas 1er sur les champs élysées.

Les nombreux poursuivants sont tout aussi acclamés tant les efforts dépensés sont intenses pour se hisser sur ce géant.

Cette étape est fabuleuse et c'est l'endroit où il fallait être sur ce tour de France 2011. Merci Messieurs les coureurs pour ce spectacle !

Nous redescendons au Lautaret les yeux chargés d'émotion...Direction Bourg d'oisans.

 

Résumé étape:

Pour célébrer le centenaire du premier passage du Tour au col du Galibier, Andy Schleck a dynamité la course en portant une offensive dans la montée vers le col d’Izoard, où il a lâché tous ses rivaux pour le titre avant de reprendre un à un les membres de l’échappée du jour. Dans la montée finale menant au Galibier, le Luxembourgeois a parcouru en solitaire les 6 derniers kilomètres, pendant que dans le groupe de ses poursuivants, Thomas Voeckler se fixait pour mission de défendre son Maillot Jaune. En position de le perdre à 2 km de l’arrivée, le Français a mobilisé toute son énergie, accompagné de son coéquipier Pierre Rolland, de Cadel Evans, d’Ivan Basso et de Fränk Schleck, pour sauver sa position en tête du classement général, avec 15’’ d’avance. Pendant qu’Andy Schleck remporte sa 3ème étape sur le Tour, accrochant le Galibier à son palmarès en plus du Tourmalet, son rival de 2010, Alberto Contador, s’est effondré en moins de 2 kilomètres. Il pointe maintenant à 4’44’’ de Voeckler au général, et 3’59’’ sur Andy Schleck.

 

CARTE

Le glacier de la Meije

Et-18-Galibier 4972 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4973 [1024x768]

Le Lautaret

Et-18-Galibier 4974 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4978 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4982 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4983 [1024x768]

Notre campement, devinez où est mon partner ?

Et-18-Galibier 4986 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4987 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4988 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4990 [1024x768]

La pieuvre du Lautaret

Et-18-Galibier 4991 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4993 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 4995 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5000 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5003 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5005 [1024x768]

Galibier côté Savoie

Et-18-Galibier 5007 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5008 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5010 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5011 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5019 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5021 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5023 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5024 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5031 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5037 [1024x768]

 

Et-18-Galibier 5054 [1024x768]

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:51

PROFIL

Nous voici dans les Alpes ! Rendez-vous est donné avec mes compatriotes savoyards à Bourg d'Oisans pour rejoindre le col de Montgenèvre (1860m). Nous arrivons à Montgenèvre dans des conditions apocalyptiques: froid, vent et même neige. Cela commence bien ! Je savoure le fait d'avoir abandonné la tente au profit du Partner...

Nous trouvons un charmant endroit à l'abris pour manger dans le village. Des éclaircies arrivent, nous décidons de franchir la frontière pour une petite ballade en Italie. Premier arrêt à Clavière: sans intérêt. Juste quelques touristes qui ont rempli leur caddy d'alcool et de pâtes à la superette locale.

Deuxième arrêt à Cesana Torinese: le village est bien plus accueillant. Nous déambulons dans les petites rues piétonnes surplombées de balcons en bois. Un petit chocolat chaud et retour en France pour s'installer pour la nuit.

Nous nous installons sur une pelouse dans le "centre-ville" de Montgenèvre près de l'axe routier principal. Au cours du repas, un policier municipal vient nous déloger en invoquant des questions de sécurité. Il nous avouera plus tard qu'il préférait voir à la télé son village sans tentes sur les espaces publics ! Standing oblige...

Nous finissons de manger et cherchons un autre emplacement. Finalement, le policier a eu raison de nous déloger, nous sommes bien mieux installés.

Après une ballade nocturne dans Montgenèvre quasi-déserte, et un policier agité posant des rubalises un peu partout, nous allons nous coucher. Il fait 4°C au thermomètre...

La nuit a été très fraîche: duvet + couverture, même à l'abri du partner, ont été nécessaires.

 

Côté sport: l'étape est sans grand intérêt, nous voyons passer un groupe d'échappées et un peloton...Demain est un autre jour avec un étape décisive !

 

L’étape de Pinerolo a donné lieu à une bataille incessante, pour la formation de l’échappée dans un premier temps, puis pour la victoire d’étape dans les deux dernières ascensions. C’est dans la côte de Pramartino, puis dans la descente sur Pinerolo, qu’Edvald Boasson Hagen a construit son deuxième succès sur le Tour de France, après sa victoire à Lisieux. Il devient le deuxième double vainqueur de l’édition 2011, 24 heures après son unique compatriote dans le peloton, Thor Hushovd, qui l’avait devancé à Gap. L’ascension de deuxième catégorie a également été le théâtre d’une explication entre les favoris : les attaques de Contador n’ont pas suffi à décrocher ses rivaux pour le titre, si ce n’est Thomas Voeckler, qui lâche 27 secondes dans la descente après une série d’acrobaties.

 

CARTE

 

Et-17-Montgenevre 4943 [1024x768]

 

la petite église de Clavière

 

Et-17-Montgenevre 4948 [1024x768]

 

Cesana Torinese

 

Et-17-Montgenevre 4949 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4951 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4955 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4956 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4957 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4960 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4962 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4963 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4964 [1024x768]

 

Et-17-Montgenevre 4966 [1024x768]

 

La vidéo du jour:

 


Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:19

PROFIL

L'étape du plateau de Beille terminée, je redescends jusqu'aux Cabannes et prends la direction de Montpellier. Je n'échappe pas au traditionnel embouteillage de Tarascon-sur-ariège. Je me trouve stoppé au rond-point juste avant le passage des bus des équipes et de la caravane. A 5 minutes près, c'était bon !  J'arrive en soirée à Palavas, après avoir suivi sur plusieurs kilomètres les 2 cv de Cochonou (en effet, ils rejoignent limoux, ville départ du lendemain).

 

A Palavas, le matin, le ciel est menaçant et déjà les nuages se déploient sur la mer (voir photo). Direction l'avenue de Vanières à Montpellier, juste devant le Stade Yves du Manoir (les fans de Rugby comprendront). Il y a déjà du monde mais je trouve un coin , juste en dessous du panneau des 350 m de l'arrivée. Malheureusement, ma tranquilité n'aura qu'un temps. Deux énergumènes locaux, sortant de leur campagne héraultaise, élisent domicile derrière moi. Seule satisfaction, je raffle les objets de la caravane alors qu'un des 2 s'était perché sur mon panneau oscillant dangereusement.... Vous comprendrez en entendant les cris sur la vidéo !

Côté sport: l'arrivée se fait un sprint, quel suspens !? Victoire de Cavendish...Une étape de plaine n'a vraiment rien à voir avec une de montagne.

 

La tradition a été respectée à Montpellier, rendez-vous des sprinteurs lorsque le Tour traverse le pays entre les Pyrénées et les Alpes. Les échappés du jour n’ont pu contredire les statistiques et ont laissé place dans les derniers kilomètres à la préparation d’un sprint orchestrée par l’équipe HTC-Highroad. Grand favori, Mark Cavendish a tenu son rang dans la dernière ligne droite, où il a devancé Tyler Farrar et Alessandro Petacchi pour aller chercher sa quatrième victoire d’étape cette année sur le Tour, la 19ème sur l’épreuve au total.

 

CARTE

 


   

 

Et-15-Montpellier 4905 [1024x768]

 

Et-15-Montpellier 4907 [1024x768]

 

Et-15-Montpellier 4908 [1024x768]

 

Et-15-Montpellier 4909 [1024x768]

Les cadets juniors

 

Et-15-Montpellier 4910 [1024x768]

Les "Cochonou"

 

Et-15-Montpellier 4911 [1024x768]

 

Et-15-Montpellier 4914 [1024x768]

 

Et-15-Montpellier 4920 [1024x768]

Vainqueur d'étape Cavendish

 

Et-15-Montpellier 4922 [1024x768]

 

Maillot Jaune: Thomas Voeckler

 

Et-15-Montpellier 4924 [1024x768]

Maillot Vert: Cavendish

 

Et-15-Montpellier 4929 [1024x768]

 

Maillot à pois: VANENDERT Jelle

 

Et-15-Montpellier 4933 [1024x768]

Maillot blanc: URAN Rigoberto

 

Et-15-Montpellier 4936 [1024x768]

 

Combatitivité: TERPSTRA Niki

 

Et-15-Montpellier 4940 [1024x768]

Poupou et Hinault

 

Et-15-Montpellier 4941 [1024x768]

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 09:14

PROFILComme prévu, j'emprunte l'itinéraire bis qui me permet d'éviter Lourdes, ville d'arrivée avec des bouchons gigantesques assurés. Je file vers le plateau de Beille sans trop de problème, j'arrive à son pied alors que la nuit commence à tomber. La route est fermée ! Dommage, je dois dormir aux Cabannes, village marquant le départ de la montée. Je trouve un sympatique espace vert à la sortie du village. Il ne le restera pas longtemps...Après avoir dîné, je me rends au départ de la montée dans le village pour constater l'agitation habituelle: Les basques sont bien là avec leur discrétion légendaire ! Les curieux qui regardent les énormes camions du TDF. Je me renseigne auprès des gendarmes: la route d'accès pourrait réouvrir à partir de 5h du matin. Je mets mon réveil à 5h ! Au réveil, je vois des voitures revenir du village, je leur demande, la route est toujours fermée, je me rendors, demain je suis bon pour y monter en vélo.

Le lendemain, je monte en vélo jusqu'à 5 km de l'arrivée. Je m'arrête dans une portion à 10%. La montée est difficile et rivalise avec celle de l'alpe d'huez...d'après les gens du coin.

 

Résumé de l'étape:

 

La séquence pyrénéenne du Tour 2011 s’achève sur une étape où le Belge Jelle Vanendert est parvenu à surprendre tous les candidats à la victoire d’étape, à commencer par Sandy Casar, dernier survivant de l’échappée et repris à 6,5 km, mais aussi Samuel Sanchez, qui l’avait devancé à Luz Ardiden et prend aujourd’hui la 2ème place. Thomas Voeckler a également ébloui les spectateurs dans la montée finale vers le Plateau de Beille, où il a tenu tête aussi bien à Andy Schleck qu’à Ivan Basso, les deux plus actifs dans la dernière partie de l’ascension. Le Français conserve son Maillot Jaune sans perdre la moindre seconde surFränk Schleck, son premier poursuivant au général, à 1’49’’.

 

CARTE

 

Et-14-Beille 4880 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4881 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4883 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4887 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4898 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4899 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4900 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4902 [1024x768]

 

Et-14-Beille 4903 [1024x768]

 

La vidéo du jour:


Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 23:34

PROFILLa 2ème étape des Pyrénées comporte qu'un seul véritable col celui de l'aubisque. Après avoir basculé, les coureurs doivent passer au col du Soulor après une courte et légère remontée. Mon choix s'est donc porté sur ce 2ème col, le Soulor. Pourquoi ce choix ? Pour des raisons de transport: après cette étape, j'ai prévu d'aller au plateau de beille avec plus de 200 km de route. Pour arriver avant la nuit, il était impératif de pouvoir prendre la route rapidement. Au Soulor, un itinéraire bis était possible en passant par une route secondaire pour éviter Lourdes, la ville d'arrivée.

 

Après avoir quitté Luz-Ariden, j'arrive facilement au col du Soulor. Suite à quelques hésitations, je me gare finalement à 500 m du sommet dans un parking de camping-car (eh oui, je fais presque partie de leur club maintenant...) près d'un enclos. Il fait froid et il bruine pour changer. Pour la 1ère fois, j'ai le temps et l'opportunité d'installer mon antenne et son mât. Ce soir ce sera soirée télé devant "La vie est un long fleuve tranquille".

Au réveil, la météo s'est améliorée, je me prépare et monte au col avec mon vélo, je m'arrête dans la petite montée qui précède le sommet. Je sympathise avec un cycliste du club de la motte Servolex, entre savoyards on se comprend !

 

Pour passer le temps, je décide d'aller au sommet du col de l'Aubisque à 9 km de là, en prenant le chemin inverse de l'étape (la descente pour les coureurs et la montée pour moi!). C'est parti, je contourne la montagne et arrive dans un "cirque' dominé par l'Aubisque. Au col, il y a beaucoup de monde, je rejoins vite le Soulor avant la fermeture de la route.

 

Je profite de mon pique-nique bien mérité. La caravane arrive...Stupéfaction ! Rien n'est lancé...Très vite, la déception se lit sur le visage des grands parents venus avec leurs petits-enfants. Par la suite, la "colère" du public monte et certains molestent des caravaniers en lançant des bouteilles d'eau et des journeaux...Quel spectacle ! Déplorable, ils n'y sont pour rien. Finalement, on nous informe qu'ils n'ont pas l'autorisation de jeter des objets publicitaires en raison d'une zone protégée Natura 2000. Quelle hypocrisie !

 

Cet incident vite oublié, le sport reprend ses droits. Je vois débouler Jérémy Roy en tête avec un rythme d'enfer suivi de Moncoutié et de Husvod. Enfin ! un français va gagner une étape. Quelle sera ma déception quand j'aurai les résultats à la radio...

 

Résumé de l'étape:

 

Bourg-en-Bresse, Quimper, Strasbourg, Joigny, Paris, Saint-Brieuc, Barcelone, Wallers : les aptitudes de Thor Hushovd étaient déjà reconnues dans de nombreuses régions où il a eu l’occasion de lever les bras. Après un prologue, des sprints, des arrivées en bosses, en échappée ou encore sur les pavés de Roubaix, le Norvégien s’impose à Lourdes sur une étape de montagne dans laquelle il a d’abord été lâché sur la route du col d’Aubisque par son compagnon d’échappée Jérémy Roy. La course poursuite s’est jouée dans la longue descente pour le champion du monde, qui a d’abord fondu sur David Moncoutié avant de reprendre Roy à 2,5 km de la ligne d’arrivée. Il s’agit par ailleurs de la première victoire d’un coureur portant le maillot arc-en-ciel depuis Oscar Freire en 2002. Arrivé dans le peloton avec 7’37’’ de retard, Thomas Voeckler conserve le Maillot Jaune.

 

CARTE

Et13-Soulor 4833 [1024x768]


 

Et13-Soulor 4837 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4839 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4843 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4844 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4847 [1024x768]

 

Mon itinéraire bis de ce soir

 

Et13-Soulor 4848 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4853 [1024x768]

 

L'aubisque

 

Et13-Soulor 4857 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4860 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4870 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4872 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4875 [1024x768]

 

Et13-Soulor 4878 [1024x768]

 

La vidéo du jour:

 

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 20:03

PROFIL

Mon périple au Tour de France commence par la 1ère étape des Pyrénées à Luz-Ardiden. J'arrive la veille sous une pluie fine et pénétrante. Je dirais que ce n'est pas une surprise...Les pyrénées sont plutôt vertes, ce n'est pas un hasard. Je me gare dans une épingle à 5 km du sommet et installe aussitôt ma bâche Tarp "Décathlon" (que je conseille). Je m'aménage ainsi un petit espace couvert à l'abri de la pluie afin de ranger l'intérieur de mon Partner. En fin d'après-midi, la boulangerie ambulante passe et je m'empresse d'acheter du pain au goût inimitable. Une fois tout rangé, je pars en reconnaissance en direction du sommet. La nuit commence à tomber, je me trompe de chemin en prenant des raccourcis et attéris sur un parking intermédiaire. Ce n'est pas grave, je reviendrais demain...Je retourne dans mon épingle pour manger, je me couche rapidement, fatigué après une journée de conduite. Dans la nuit, des basques, peu discrets, se garent juste devant moi. Ma tranquilité en prend un coup ! Ce sont les aléas du TDF. Je prends le temps de déjeuner sous les yeux interloqués des cyclistes. Une fois terminé, direction le sommet en vélo. Les 5 km avalés, me voilà au sommet au milieu d'une agitation débordante entretenue par les cyclistes, les arrivées des voitures et des basques !

Je redescends. Je suis en place pour la passage des coureurs du jour. Les écarts sont faibles et très vite après le passage du gruppetto et de voiture d'assistance, je décide de partir tout comme d'autres. Quelques centaines de mètres plus bas, je suis stoppé, la course n'est pas finie ! Il restait UN attardé avec un gros retard sur les 1ers. Après son passage, je suis libéré...

 

Résumé de l'étape

 

Pour la première étape de haute montagne du Tour 2011, le spectacle a été assuré par l’échappée sur la montée inédite de la Hourquette d’Ancizan et sur les pentes du Tourmalet, où Jérémy Roy est passé en tête. Mais c’est dans la montée de Luz Ardiden que Samuel Sanchez a roulé vers la gloire, en allant chercher, 10 ans après son aîné Roberto Laiseka, la deuxième victoire d’étape pyrénéenne de l’équipe basque Euskaltel-Euskadi sur le Tour de France. Le champion olympique a résisté au retour du groupe des favoris, et particulièrement de Fränk Schleck, qui est parvenu à distancer ses rivaux dans les 4 derniers kilomètres. Thomas Voeckler, en ne terminant que 7’’ derrière Alberto Contador, garde le Maillot Jaune, tandis qu’Arnold Jeannesson, 12ème de l’étape, s’empare du maillot blanc.

 

CARTE

 

Et12-Luz 4790 [1024x768]

 

Et12-Luz 4793 [1024x768]

 

Et12-Luz 4797 [1024x768]

 

Et12-Luz 4800 [1024x768]

 

Et12-Luz 4802 [1024x768]

 

Et12-Luz 4807 [1024x768]

 

Mon épingle et le partner

 

Et12-Luz 4813 [1024x768]

 

Thomas Voeckler, désolé pour le flouté

 

Et12-Luz 4815 [1024x768]

 

Et12-Luz 4824 [1024x768]

 

Sylvain Chavanel: champion de france

 

Et12-Luz 4829 [1024x768]

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 10:00

p834 2f240808a6e01e83e984f89f60c5d4f0Affice Tour de France

 

Cette année marque le début d'une nouvelle "ère", celle du petit fourgon amménagé. Ayant été quelque peu échaudé par un orage au Tourmalet (en 2010) sous ma tente, j'ai décidé de me lancer dans la vie de "luxe" et du confort. Je suivrai le Tour avec un partner utilitaire de 3,3 m3 (c'est mieux que ce que j'avais mais c'est toujours trop petit !). Mardi 12 juillet est un grand jour: c'est le début de la location du partner et la réalisation d'un aménagement temporaire sommaire (peut-être une photo si vous faites pleins de commentaires !).

Malgré quelques déboires de facture avec Orange, j'ai toujours leur clé 3G, donc vous pourrez suivre mon parcours sur facebook (Sébastien PAGES)si ça passe !

 

Si vous regardez france 2, vous me verrez peut-être aux endroits suivants:


Etape 12: Cugnaux - Luz-Ardiden (je serai à Luz-Ardiden le 14/07)


Etape 13 : Pau - Lourdes (je serai au col de l'aubisque le 15/07)


Etape 14: Saint-Gaudens - Plateau de Beille (je serai au Plateau de Beille le 16/07)


Etape 15: Limoux - Montpellier (je serai à Montpellier le 17/07)


Etape 17: Gap - Pinerelo (je serai au col de Montgenèvre le 20/07)


Etape18: Pinerelo - Col du Galibier (je serai au Galibier le 21/07)


Etape 19: Modane - Alpe d'Huez (je serai dans la montée de l'Alpe d'Huez le 22/07 )

 

Etape 20: Grenoble - Grenoble (je serai à Saint-Martin d'Uriage)

 

lacarte2011

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 19:06

L'épisode orageux du Mardi -Mercredi 21/22 a été surestimée et n'a pas donné lieu à une mini-crue de l'Arvan. Un petit orage s'est produit Lundi soir, non prévu. La soirée de Mardi, fête de la Musique, a vu un bel orage avec d'importantes précipitations en place de la journée du Mercredi annoncée orageuse. Jeudi qui devait être assez pluvieuse n'a pas tenu ses promesses. En conclusion: l'épisode orageux a été très mal appréhendé et très en dessous des prévisions.

La météo n'est pas une science exacte...Voici les prévisions de cette semaine:

 

Dimanche et lundi seront quasi-caniculaires la journée avec un faible risque d'averses le soir.

Mardi: un orage est possible le soir dû à une cellule positionnée sur le piemont en Italie.

Mercredi: un épisode orageux venant de du Nord-Ouest devrait balayer la vallée

Remarque: les orages de Mardi et Mercredi pourraient être forts mais courts en raison des fortes chaleurs de la journée.

Jeudi: des débordements pluvieux d'Italie provenant du ciel de traîne laissé par la perturbation de la veille

 

 

Jour Matin (5h00) Midi (14h) Soir (20h)

Dimanche

26/06

 

Cumuls:

  0 mm

 

32

  36

 

 

39

 

  Lundi

27/06

 

Cumuls:

  0 mm

 

 

32

 

 

36

 

 

39

 

 

  Mardi

28/06

 

Cumuls:

  0 mm

30

 

36

 

 

39

 

  Mercredi

29/06

 

Cumuls:

   1 mm

30

 

37

 

 

 

17

 

 

Jeudi

30/06

 

Cumuls:

   0 mm

 

28

 

 

28

 

 

 

 

30

 

 

Repost 0

Nivoses et Vigicrues

Nivose de Bonneval  Nivose des Rochilles      Vigicrues (Pont Royal)       Savoie Routes

bonneval [1024x768]    rochilles [1024x768]    vigicrues.gif       savoieroute [1024x768] 

Fermetures cols 2012

Grand Cucheron (1188 m):OUVERT
Télégraphe (1570 m).........:
OUVERT
Glandon (1924 m)..............: FERME
la Madeleine (1993 m)......:FERME
Croix de Fer (2068 m): FERME
Mont Cenis (2083 m)........:FERME
Galibier (2647 m): FERME
l'Iseran (2770 m)..............: FERME

Archives

Articles Récents

Le fond d'écran du jour

Musique !


Découvrez P!nk!

Météo du jour

Saint-jean-de-Maurienne, 563 m (Savoie)


la webcam officielle de saint-jean:

 


Villard-de-Lans, altitude 1720 m (Isère)

 

Bulletin neige et état des pistes

webcams: cliquer sur l'image