Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 20:43

Juste une semaine après l'ouverture officielle de la pêche en lacs d'altitude, je retourne au Mont-Cenis pour un week-end pêche à la truite. En compagnie de mes collègues de pêche, nous prenons la direction du lac sous un beau soleil. Ce samedi est annoncé ensoleillé (c'est déjà çà de pris !) mais une dégradation doit arriver dimanche après-midi. Au lac, nous traversons le barrage pour se garer sur l'autre rive. Bien chargés, nous marchons 45 min pour rejoindre notre campement proche de la rive. Nous commençons à pêcher, plein d'espoir, à l'endroit exact où j'en avais sorti 5 la semaine précédente. Au bout de plus d'une heure (voire deux), aucun d'entre nous n' senti un frémissement au bout de sa canne. Le vent est sensible et rafraîchit l'atmosphère. Il est temps de monter la tente. Le vent s'intensifiant, l'implantation de la tente est une décision importante à prendre...

Le froid tombe vite. Sous les rafales de vent, nous entamons le repas autour d'un feu à l'abri (c'est vite dit !) des restes d'un chalet en pierres sèches. Bien enmitouflé, je retourne en contrebas pour donner quelques coups de canne avant l'heure officielle d'arrêt de la pêche, soit 30 minutes après le coucher du soleil. Encore rien ! à croire que le lac est vide !

La soirée se finit autour d'un génépi pour se réchauffer.

Le lendemain, le vent est toujours là. Aucune touche près du campement. Nous décidons d'aller voir dans le "canyon". Au moins, nous serons à l'abri du vent. Il est de toute beauté. Côté pêche, j'ai eu l'impression de pêcher dans ma baignoire ! C'en est trop pour nous, on retourne au campement, on se replie sur sur l'autre rive près de la grande arrivée d'eau.

Après un pique-nique bien mérité, on se place près d'italiens qui sortent 2-3 truites sous nos yeux. Depuis hier soir, j'avais tout faux, je pêche à la cueillère et eux à la "bombette". Pas de regret, je ne suis pas adepte de cette technique que je trouve trop statique. Peu de temps après notre arrivée, les italiens partent et nous narguent en sortant leurs bourriches de l'eau bien pleines. On en profite pour prendre leur place. Je persiste à la cueillère. Mon collègue tente le bouchon. Après 45 minutes, toujours rien. Ecoeurés, nous plions tout et partons sans tarder. C'est un week-end pêche à oublier...

 

10-06-12 7246 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7248 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7251 Résolution de l'écran

10-06-12 7250 Résolution de l'écran

10-06-12 7256 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7259 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7262 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7264 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7267 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7269 Résolution de l'écran10-06-12 7272 Résolution de l'écran

 

10-06-12 7274 Résolution de l'écran

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 17:14

Ce samedi 02 juin 2012 est l'ouverture de la pêche en lacs au-dessus de 1000 m. En raison de la neige tardive en altitude, mon choix se porte sur le lac du mont-cenis (le col du même nom a été le 1er à ouvrir).

A mon arrivée, le niveau de l'eau est monté. On ne peut traverser le lac par les anciens barrages "italiens).

Je passe donc sur le barrage pour rejoindre l'autre rive. Je contourne le fort de Variselle puis je suis rapidement stoppé par un imposant névé sur le chemin. Je continue à pied jusqu'au bord du lac.

Je fais 3 truites assez rapidement. 10h30: c'est l'heure de faire une petite sieste apès mon lever matinal.

Je suis réveillé par l'arrivée d'un pêcheur qui n'est autre qu'une connaissance. Le monde est petit ! C'est reparti ! Le vent se calme temporairement et après de multiples lancers, je fais encore 2 truites. Je casse la croûte sous un soleil généreux. La Lombarde se lève. Le brouillard d'Italie commence à envahir le lac. Il est temps de rentrer...

 

cenis-02-06-12 7160 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7162 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7166 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7167 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7169 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7174 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7176 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7177 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7179 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7182 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7186 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7187 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7190 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7191 Résolution de l'écran

 

cenis-02-06-12 7192 Résolution de l'écran

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 16:52

Après quasiment 1 an d'interruption, j'ai repris la pêche en ruisseau ce mercredi 30 mai 2012. Avec mon permis en poche, acheté la veille, je pars direction Saint-François-Longchamp pour aller pêcher au pied des "Demoiselles".

Le débit du "ruisseau" est important mais dans la moyenne pour la saison. Dès le 1er trou, j'ai une touche mais la truitelle se décroche. Quelques touches plus tard, je me rends compte que ma "bohémienne" (type d'hameçon) est tordue. Effectivement, le montage date de plus d'un an, il n'est plus très jeune. Je refais un montage flambant neuf avec mon vairon casqué en plastique. Je sors enfin une truitelle que je rlâche immédiatement. Visiblement, quelqu'un était déjà passé avant moi...

A quelques kilomètres de Saint-François, je monte jusqu'au col de la Madelaine dont l'ouverture est imminente. Je m'arrête au télésiège malmené par une avalanche cet hiver. Il est déjà réparé.

Au col, il reste de jolis névés qui n'empêcheront pas le passage frénétique des voitures.

 

bugeon-30-05-12 7141 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7143 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7145 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7146 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7148 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7154 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7153 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7158 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7157 Résolution de l'écran

 

bugeon-30-05-12 7159 Résolution de l'écran

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 22:38

Après être monté au glacier de l'étendard la veille, une journée de repos s'impose: pêche dominicale au lac du Mont-Cenis.

Nous sommes Dimanche et il est inpensable d'aller à l'arrivée d'eau sous le col du mont-cenis en raison de la multitude de touristes italiens et français...

Je décide d'aller au calme sur la rive sud du lac. J'emprunte la route qui mène au refuge du petit-mont cenis. A la bifurcation pour faire le tour du lac, la route est barrée en raison...de travaux...avec preuve à l'appui: l'arrêté du maire. Il est bien connu qu'on ne travaille pas le dimanche donc pas de travaux. Je m'engage et je me gare quelques centaines de mètres plus loin, pile à l'endroi que je souhaitais.

Je descends au bord de l'eau (eh oui c'est plus facile pour pêcher...). Pendant une heure, je lance mes cueillères sans succès. Le vent est trop fort. J'entame une petite sieste en attendant que le vent se calme. Une demi-heure après, je m'y remets et je fais un lancer dans une petite ance toute proche à l'abri du vent. A quelques mètres du bord, une truite de 25 cm s'accroche. Ouf sauvé ! Je ne rentrerai pas bredouille !

Je relance et après 1 ou 2 lancers, une touche énorme tord ma canne. Je mouline, ça tire fort, le fil tient le choc. Résultat: une belle truite de 38 cm. Le moral est revenu, j'insiste pour sortir la 3ème.

En vain, elle me boude et il est l'heure de rentrer....

 

08-08-10 1269 [1024x768]

 

08-08-10 1279 [1024x768]

 

08-08-10 1284 [1024x768]

 

08-08-10 1285 [1024x768]

 

08-08-10 1286 [1024x768]

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 22:17

Avec ce "viaduc" de l'ascension de 4 jours, il était inévitable d'aller taquiner la truite aujourd'hui. A Saint-Jean-de-Maurienne, malgré quelques rayons de soleil, la météo est peu encourageante surtout du côté du col de la croix de fer, et sans grand espoir d'amélioration pour le lendemain. Après quelques hésitations, mon choix se porte quand même sur l'eau d'olle sous le col de la croix de fer. Quelques gouttes de pluie ne me font pas peur. Ce ruisseau est peu sensible à la fonte des neiges vu qu'il coule à partir du lac de Grand-Maison (le lac atténue les variations de débit).

Je passe le col sous une fine neige fondue. Je démarre le parcours sous une bruine qui laisse place à quelques rayons de soleil éphémères. L"eau d'olle est de toute beauté. Le débit est plus important qu'à la normale mais reste pêchable. Les trous d'eau se succèdent et se ressemblent: rien, aucune touche...J'arrive au niveau du grand virage avant la montée du barrage. Je tombe sur le traditionnel névé qui ne me laisse pas indifférent. Je lance mon vairon dans le magnifique trou près du névé (l'année dernière j'y avais râté un "monstre"): toujours rien. Bizarre ? D'habitude, l'eau d'Olle est beaucoup plus prometteuse. J'en conclus que c'est encore trop tôt, l'eau est encore trop froide et les truites ne sont pas sorties de leur léthargie hivernale. Je prends le chemin du retour. Je m'arrête au col du Glandon ( la petite portion de route pour y accéder est ouverte mais pas au delà quand on descend sur saint-colomban). Je repasse au col de la croix de fer dans un épais brouillard. La descente sur Saint-Sorlin se fait prudemment quasiment en aveugle sous la neige fondue et la pluie. Je m'arrête à la fromagerie pour prendre du beaufort et voilà... retour vers Saint-Jean.

 

L'ALBUM PHOTO de la sortie: CLIQUER ICI 

 

Le Montage vidéo:


 

 

 

olle 015 [Résolution de l'écran]

 

olle 021 [Résolution de l'écran]

 

olle 017 [Résolution de l'écran]

 

olle 009 [Résolution de l'écran]

 

olle 010 [Résolution de l'écran]

 

olle 022 [Résolution de l'écran]

 

olle 029 [Résolution de l'écran]

 

olle 027 [Résolution de l'écran]

 

olle 030 [Résolution de l'écran]

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 22:26

De retour en Maurienne, je me devais d'entamer la saison de pêche. Sans grande conviction, mon choix s'est porté sur le Bugeon, rivière que j'affectionne. Vu les fortes chaleurs pour la saison, je savais à quoi m'attendre: une fonte accélérée des neiges donc un débit important. Même si je revenais bredouille, l'objectif était surtout de voir comment le bugeon avait passé l'hiver.

Pas de miracle, le débit est très important et rend la pêche quasi-impossible. L'eau étant brassée est assez sale. Le niveau est plus haut que la normale. Je n'ai pu prendre certains passages pourtant accessibles plus tard dans la saison.

Il vaut mieux attendre...

Volontairement, j'ai privilégié la bande sonore des vidéos dans le montage par rapport à la musique de fond pour vous faire écouter le bruit assoudissant de l'eau.

 


bujeon
 

 

bugeon-27-04-10 0090 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0092 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0095 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0098 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0101 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0108 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0113 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0119 [Desktop Resolution]

 

bugeon-27-04-10 0121 [Desktop Resolution]

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 00:03

L'ouverture de la pêche étant le 13 mars 2010, ma canne attendait avec impatience sa sortie depuis cette date. Le beau temps était là donc direction la lescherette au dessus de Saint-Rémy-de-Maurienne. J'étais déjà venu pêcher dans cette rivière mais dans la partie basse. On m'avait dit le plus grand bien de la partie haute. De ce fait, je monte en voiture jusqu'au lieu-dit Le Replat (1000m). Puis, Je m'engage sur une piste forestière "incertaine". Très vite, je suis stoppé par la neige dont j'avais sous estimé la quantité. Je suis à mi chemin entre Le Replat et la Lescherette (1372m). C'est le point de départ de randos menant au col du gollachon (2167m). Avec mes cuissardes dans la neige, je commence à remonter le ruisseau. Le fond de l'air est vif, l'épaisseur de neige ralentit ma progression, pas de touches...C'est décidé, je redescends, si je sors une truite, elle sera "congelée". La pêche n'était qu'un prétexte pour prendre un bol d'air et faire du repérage. Ce ruisseau est prometteur pour la belle saison .

 

lescherette-03-10 0001 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0004 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0005 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0006 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0012 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0018 [Desktop Resolution]

 

lescherette-03-10 0020 [Desktop Resolution]

Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 10:22
Toujours avide de nouveaux parcours de pêche, je décide d'aller tester la Neuvache. J'y étais déjà allé mais j'étais resté sur la partie basse.  Donc, j'étais décidé à aller plus haut en direction du lac de Curtalès. Sans grande illusion vu mon heure de départ tardive et le temps d'approche de 3h30 pour y arriver.
Je démarre sur la partie basse connue, j'en râte 1 belle, puis relâche 1 ou 2 petites. Petite frayeur: je perds une de mes cannes en route que je retrouve heureusement. Arrivé peu avant le lieu-dit Mathoset, je m'arrête à un pont où je donne quelques coups de cannes. Aussitôt j'en sors une de 24 cm. Je la relâche car je m'étais donné ma maille qui était de 25 cm. Ensuite, je sors coup sur coup des petites qui sont immédiatement rejetées à l'eau. C'est l'heure de pique-niquer. En descendant, j'avais aperçu des tables et des chaises en bois. Je m'approche d'un petit chalet pour demander des infos. Je tombe sur un couple en train de manger. Cela tombe bien ! Ils me proposent un petit verre de rosé que je ne peux refuser. Cela est impoli. Puis, l'homme se présente comme un garde-pêche et vérifie mon permis. Je pense qu'il s'était auto-décrété garde-pêche et qu'il n'avait pas fréquenté une société depuis un certain nombre d'années. Je fais bonne figure tout en restant prudent car j'avais l'intention d'user de leur hospitalité pour manger assis à une table. J'en profite pour me renseigner sur la suite du parcours. Le lac de Curtalès est trop loin vu l'heure. Il me confirme la présence d'un petit lac, le lac vert,pas très loin mais peu favorable à la pêche.
Après un bon petit casse-croûte, assis !, je repars, je sors encore une multitude de petites, et arrive au lieu-dit la Portête. Je monte (10 min) au lac Vert. Il est magnifique par la pureté de son eau et sa couleur verte. Comme prévu, il est bien petit, quelques poissons mais très méfiants. Je m'amuse à les taquiner sans grands résultats. Le retour se fait sans problème.

Mon avis: Joli parcours qui doit être associé à la rando. De superbes paysages. De nombreuses portions de la neuvache (sur le bas) qui ne sont pas acessibles. Beaucoup de poissons mais non maillés. Idéal pour se divertir en famille.












Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 21:44
Jeudi 11 juin 2009: plus d'élèves (pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris je suis fonctionnaire de l'éducation nationale, autrement dit un prof qui n'a rien d'autre à faire que d'aller à la pêche....eh oui vous y avez penser !).
C'est un sujet de discussion intarissable (pour couper court: si vous m'enviez c'est que vous êtes jaloux et vous aviez qu'à travailler un plus à l'école et à passer le concours de l'EN... réponse classique...), mais revenons à nos moutons: le  lac du LOUP !
Je ne le connaissais pas du tout. On m'a conseillé de venir là taquiner la truite. Petit lac perché au dessus de Montaimont (direction Saint François-longchamp à partir de la chambre), vous serez émerveillé par ce petit coin tranquille.
Résultat de la sortie: une belle truite arc-en-ciel de plus de 30 cm...
Du lac on peut rejoindre le col de la madeleine, ce que j'ai fait bien évidemment pour faire un petit repérage pour le critérium du dauphiné libéré. Malgré la route qui s'est vite rtransformée en piste, je n'ai pas regretté cet itinéraire. J'en ai pris plein les yeux. La piste serpente au milieu des champs au dessus de Saint -François en passant par les pistes de ski. On n'imagine pas qu'un chemin passe par là pour nous ammener au col. Après 40 min de piste à vitesse réduite, on rejoint le route principale quelques km sous le col de la madeleine.












Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 09:45
Ce Samedi 6 juin 2009 était l'ouverture de la pêche en lacs étant au dessus de 1000 m. On ne pouvait manquer un tel évènement. Avec mes collègues "pêcheurs" (ils se reconnaîtront et me laisseront un commentaire j'espère !), notre choix se portait tout d'abort sur le lac de Bissorte. En raison de la météo désastreuse annoncée, on s'est rabattu sur le lac du Mont-Cenis. Grâce à Pierre, nous avions un fourgon amménagé pour nous permettre de dormir au sec.  J'étais bien décidé de planter la tente mais dès notre arrivée le vendredi soir, les premières pluies et bourrasques de vent ont fait leur apparition. Pas de nuit  à la belle étoile.... Au petit matin, réveillés par des Italiens peu discrets, nous constatons qu'il a neigé sur les sommets alentours. Peu surpris car avant de se lever, on entendait les rafales de vent, de pluie qui faisaient bouger le fourgon. Après un petit déjeuner rapide, nous prenons la direction du post de pêche que nous avions répéré la veille. 45 minutes de marche sous une pluie fine et dans le froid. Mais le paysage est d'une beauté extrême, nous passons sur des névés, traversons des torrents.
Vers 8h00, nous voilà prêts à pêcher. Nous sommes seuls et nargont tous les pêcheurs agglutinés de l'autre côté du lac. A notre droite, il y a une arrivée d'eau et à notre gauche une plage déserte.
Les débuts sont calmes, on jauge le coin par nos multiples lancers. Une pointe de lassitude se fait sentir quand mon collègue Yvan, nous redonne de l'espoir en sortant une magnifique truite arc en ciel de 40 cm. (dès le 1er lancer à la cueiillère). 10 minutes plus tard, c'est mon tour de sortir une truite de 30-35 cm. Seul Pierre était bredouille.Soulagés par nos prises, on le taquinait avant qu'il nous sorte à la surprise générale un magnifique omble chevalier.
ça y est, on était tous à égalité enfin presque.
Dans la matinée, deux Italiens d'un certain âge se postent à notre droite pès de l'arrivée d'eau. Ce fût un carnage. Ils ne sortaient que des truitelles. A chaque fois, une qu'ils mettaient dans leur escarcelle. Une pour le chien qui l'attrapait au vol et une qu'ils rejetaient mais sans grand espoir de vie. Cela a duré toute la journée. C'est dans ces moments là que les gardes-pêche ont leur utilité....
















Repost 0
Published by - dans Pêche
commenter cet article

Nivoses et Vigicrues

Nivose de Bonneval  Nivose des Rochilles      Vigicrues (Pont Royal)       Savoie Routes

bonneval [1024x768]    rochilles [1024x768]    vigicrues.gif       savoieroute [1024x768] 

Fermetures cols 2012

Grand Cucheron (1188 m):OUVERT
Télégraphe (1570 m).........:
OUVERT
Glandon (1924 m)..............: FERME
la Madeleine (1993 m)......:FERME
Croix de Fer (2068 m): FERME
Mont Cenis (2083 m)........:FERME
Galibier (2647 m): FERME
l'Iseran (2770 m)..............: FERME

Archives

Articles Récents

Le fond d'écran du jour

Musique !


Découvrez P!nk!

Météo du jour

Saint-jean-de-Maurienne, 563 m (Savoie)


la webcam officielle de saint-jean:

 


Villard-de-Lans, altitude 1720 m (Isère)

 

Bulletin neige et état des pistes

webcams: cliquer sur l'image